Le chemin de guérison d’Hubert

Écrit par dans Blog |

Chapitre 4 : Juliette et ses découvertes

Comment expliquer à Hubert tout ce que j’ai découvert ? Il refuse tellement tout autre chose que ce qu’il connaît. J’ai tant à lui apprendre par rapport à tout ce que j’ai découvert.

Les découvertes de Juliette
Chaque fois que j’essaie d’avancer sur le sujet, il rejette cela, en disant que tout cela n’est que bêtise. Il est solidement ancré dans toutes ses croyances alors que moi je suis évolutive.
J’ai l’impression qu’aujourd’hui, nous évoluons dans deux mondes séparés. Je rêve de pouvoir partager mes recherches, mes découvertes avec lui.

reve de partage

Je comprends ses peurs, ses rejets par rapport à tout cela. Il lui faudrait remettre en question une partie de son fonctionnement. Je ressens que mon Hubert se cramponne à une réalité parce qu’il la maîtrise, il se sent en sécurité.

Un homme qui a fait le passage, raconte

J’ai entendu un homme dire que durant toutes les années de vie commune avec sa femme, il a nié, ridiculisé son épouse, s’est comporté comme un goujat lorsqu’elle abordait ces sujets. Au moment où il relatait cela, il avait 65 ans. Il disait qu’il ne comprenait pas pourquoi il s’était comporté de cette façon là. « Je savais qu’elle avait tout à fait raison, mais une partie, quelque chose en moi de plus fort, m’amenait à la combattre, à lui faire croire qu’elle avait tort. Aujourd’hui enfin, j’arrive à lui dire, qu’elle avait raison depuis toujours et que je n’avais pas eu la capacité de le reconnaître. » Il a rajouté : «  peut être que cela provient des hormones sexuelles. » Toujours est-il que cet homme a eu l’honnêteté d’expliquer à celle qui l’aimait ce qui lui était arrivé, et ce sur quoi il n’avait absolument pas pu avoir le contrôle. Il regrettait les années perdues. Un ami l’accompagnait et confirmait qu’il avait « subi » exactement la même chose et fait subir les mêmes conditions à celle qu’il aimait.

homme sagesse

J’aimerais que mon Hubert puisse faire cette révolution intérieure avant une vingtaine d’année. Nos enfants sont adultes, j’ai tellement besoin de recréer mon couple avec lui. J’ai tellement besoin que nous reformions ce couple plein d’énergie, de rêves, de désirs. J’ai tellement envie de le retrouver. Je garde espoir en M. LELOUCHE, son psychothérapeute. De plus en plus d’hommes acceptent de faire le saut, de s’ouvrir à une vie plus vraie, de s’autoriser à vivre leurs émotions, à les partager.

C’est avec amour, que je vais tenter de résumer un peu tout ce que j’ai découvert durant toutes ces années pour essayer de le rendre plus digeste pour Hubert.

Qu’est-ce que j’ai découvert jusqu’à aujourd’hui ?

La période dans le ventre de maman

mémoires prénatales

Des scientifiques se sont penchés sur ce qui se passait pour ce bébé durant les 9 mois. Où, il n’a rien à faire, ou presque ! Il a juste à passer durant ces 56 jours, d’une seule et unique cellule à plus de 8 milliards de cellules.

Bon ok, ce n’est pas le bébé qui le fait, ça se fait presque tout seul. De la magie ou presque, qui va ordonner toutes les cellules ? Les amener à développer un organe, un bras, une jambe ? Le tout dans la majorité des cas, à la bonne place.
Tout cela est encodé, ouf ! Conduite automatique, il y a juste à laisser faire. Même le trajet est encodé on va, après un périple aller se loger dans l’utérus de maman.
Non, pas n’importe où dans cet utérus non plus. Certains en haut, sur le côté, en bas. Pourquoi ? Parce que…
Non, je ne détiens pas toutes les réponses non plus, la place sera choisie pour des raisons précises et différentes pour chacune et chacun. Visiblement derrière chaque conception, il y a une perfection qui nous guide.

A partir de 8 semaines, attention : les récepteurs « officiels », (le terme officiel ça rassure) se mettent en place. Le fœtus serait percevant, multi percevant et même hyper percevant. Alors c’est quoi tout cela ?

bebe multi percevant

Waouh… quand on voit que l’être humain adulte dans sa grande généralité ne perçoit quasiment plus rien ! Il a bien de l’avance ce fœtus. On se demande si, dans le fond, on n’est pas plus évolué dans le ventre de maman. Il m’a été dit durant ma scolarité, d’accord cela date un peu, qu’à la naissance le cerveau commence à se détruire. Depuis on a fait du chemin et on a découvert, que cela peut se régénérer, former des nouveaux réseaux par l’apprentissage et par l’apport de bons nutriments.

Vous savez un peu comme l’essence que l’on doit mettre dans une voiture pour qu’elle roule. Pour la voiture c’est normal, pour le corps humain on se demande pourquoi il faudrait en mettre de qualité puisque ça semble fonctionner avec n’importe quoi ou presque. Oui c’est vrai, certains on la chance d’avoir un organisme qui mute plus rapidement que d’autres et s’adapte pour survivre. C’est ça ou tu n’existes plus !
Il est clair aujourd’hui que la durée de vie se rallonge et qu’il nous faut prendre soin du véhicule, pardon, je veux dire de notre corps physique pour rester en forme le plus longtemps possible. Je m’égare, revenons sur notre sujet.

Les scientifiques prouvent !

Les scientifiques, ça aussi c’est rassurant, les scientifiques prouvent : ce n’est pas un truc qu’on imagine, c’est du sûr !

la science prouve

Ah mais les scientifiques aussi se sont déjà trompés en affirmant des vérités.
D’accord, d’accord ils ne se sont pas trompés, ils n’avaient pas encore les informations, les preuves pour dire que cela c’était vrai.
Mais tout de même, il fallait être courageux pour dire que la terre était ronde alors que les éminences grises avaient décrétées qu’elle était plate. Ca a failli lui coûté cher à cet insolent !
Peut-on émettre l’idée folle qu’elle pourrait même être de forme différente non perceptible avec notre petite conscience ?
Malheureuse non, on attend la nouvelle génération de scientifiques qui vont nous ouvrir à d’autres perceptions, je veux dire preuves. La réalité RIEN que la réalité s’il vous plait.

J’entends déjà mon Hubert :

découverte hubert

« Si on nous enlève les repères, nos vérités alors, mais sur quelles vérités va-t-on s’appuyer ? Au secours, et si le monde n’était pas le monde que nous connaissons depuis toujours ?
Va-t-on réussir à vivre ? A survivre ? Prenons le cas des dinosaures, on ne peut pas dire qu’ils aient survécus au changement. Bon nous en détenons tout de même quelques restes »

Je reprends : Et si la vérité était unique, différente comme nous le sommes chacun ?

Sa réponse : « La non, non et non, on nous a toujours dit que nous sommes tous pareils. Tout de même là, c’est inacceptable tu vas un peu trop loin. Il y a des points de vue à ne pas changer s’il te plait.
Mais qu’entends-tu par différent ? Cela peut être dangereux, l’autre là, celui que je ne connais pas je ne peux plus imaginer sa réaction ? Ce qu’il dirait ? Ce qu’il penserait ? Cela voudrait dire que l’on ne pourrait plus se rassurer, se dire que l’on a raison puisque l’autre fait pareil ? Non ??????? »

Juliette :

En fait, on peut continuer à le dire MAIS, notre réponse intérieure est inexacte puisqu’elle est en fonction de notre vécu et que personne sur la terre n’a vécu les mêmes choses au même moment et de plus ne les a pas ressentis de la même façon.

 

Je vous laisse faire une petite pause pour intégrer cela jusqu’à la semaine prochaine.

A très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.